soyons tous solidaires

Dans le cadre du caté ,avec les 3 garçons de 6ème du collège Albert Camus nous sommes allés rencontrer les bénévoles du Secours Catholique hier 17 janvier 2018 pour leur apporter chacun un colis que nous avions préparé pendant l'AVENT.  Sous la forme d'un calendrier de l'Avent à l'envers nous avons choisi de donner plutôt que de recevoir . Dans notre colis nous avions donc mis des conserves , de l'épicerie, des vêtements que nous ne mettions plus mais aussi nous nous étions engagés à nous mettre plus à l'écoute de Jésus en priant plus souvent . En allant à la messe .  En priant pour ceux qui souffrent. Et aussi en remerciant Jésus pour tout ce qui est beau dans notre vie. 
En écrivant une carte à une personne seule. En donnant un coup de main à la maison.
Ce fût aussi pour nous une découverte : la boutique du Secours Catholique, celle de la Croix Rouge , le local de la banque alimentaire . Nous avons ainsi compris par notre démarche  que nous pouvions rendre le monde un peu plus juste en donnant pour ceux qui n'ont rien ou trop peu . Cela nous a donné envie de renouveler l'opération . Pourquoi pas pour le Carême ?

C'EST NOËL CHAQUE FOIS QU'ON VISITE........................

En cette période de l’Avent, nous réservons une place toute particulière à Jésus dans notre cœur. Ne nous a-t-il pas dit ? « J’avais faim, vous m’avez donné à manger. J’étais un étranger, vous m’avez accueilli. J’étais prisonnier, vous m’avez visité » « chaque fois que vous l’avez fait au plus petit de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »

 

Au caté, nous avons donc voulu faire ce cadeau à Jésus en allant rendre visite samedi après midi 16 décembre à ceux qui en ont le plus besoin : les personnes en maison de retraite.

 

Nous leur avons partagé la joie de NOEL en leur apportant chacun un petit cadeau que nous avions fabriqué et marqué d’un souhait et que nous avons accroché pour décorer leur sapin. Après leur avoir chanté les chants que nous avions préparés, nous avons entonné avec eux des chants traditionnels de Noël. Enfin, ils nous ont remerciés en nous offrant un bon goûter.

 

 

Au début, nous étions un peu intimidés, nous les enfants, devant ces personnes qui nous attendaient, disposées tout autour de leur salle de restaurant dans leur fauteuil roulant pour la plupart. Et petit à petit, au cours de notre rencontre, une vraie communion s’est instaurée entre eux et nous. Pour leur dire au revoir, nous avons tous fait le tour de chaque personne pour leur faire un bisou ou leur serrer la main.

 

C’était très émouvant. Nous croyons que nous leur avons apporté beaucoup de joie.